2012 – 3ème ÉDITION

 

2012 – 3ème ÉDITION

MoulinsAParoles-2012

FOCUS SUR TROIS AUTEURS

Depuis 2 ans, le Comité 21 a lu et découvert des textes venus d’Europe, et plus particulièrement d’Europe de l’Est. Nous avons été frappés, émus, touchés par certaines écritures. Nous avons particulièrement aimés les textes de :
Pavel Priajko – Biélorussie
Oleg et Vladimir Presniakov – Russie
Zanina Mircevska – Macédoine
Aussi pour l’édition 2012, nous voulons les mettre en lumière en présentant un florilège de leur œuvre.

———————–

JEUDI 14 JUIN : SOIRÉE PAVEL PRIAJKO (Biélorussie)
Au Moulin de Louviers
Soirée dirigée par Nicolas Gaudart

19H – APÉRO -CONCERT

19H30 – SPECTACLE : La récolte
Traduit par Larissa Guillemet et Virginie Symaniec.
Avant première du spectacle qui sera crée en avril 2013 à Belfort.
Quatre jeunes gens se retrouvent dans une pommeraie pour participer à la récolte de la Reinette dorée, variété particulièrement délicate de pomme hivernale. Malgré tous leurs efforts, en dépit de leur évidente bonne volonté, ils vont se révéler incapables de supporter les contraintes liées à une activité en milieu naturel. Désemparés, inadaptés, vulnérables, ils s’opposeront, se désuniront, et frôleront le drame humain à plusieurs reprises. Ils abandonneront finalement leur projet, en laissant derrière eux une pommeraie dévastée.

20H – RENCONTRE – DÉBAT
Avec Virginie Symaniec, traductrice de Pavel Priajko et Dominique Dolmieu, directeur de la Maison d’Europe et d’Orient et des éditions l’Espace d’un Instant

20H30 – REPAS RUSSE

S1B_0310Bellywood appartient à un ensemble plus large de pièces réunies et mises en scène par le Théâtre Libre de Minsk, collectif militant d’acteurs, d’auteurs et de metteurs en scène. La pièce est une attaque courageuse contre la dictature en place. Elle donne une représentation réaliste de la société biélorussienne dans tout ce qu’elle transpire de mal-être, de dénis et de mensonge, allant ainsi à l’encontre des expertises idéologiques et sociales du gouvernement. Pour révéler le sentiment de claustrophobie, le pessimisme, l’inertie, le désir enfoui d’émancipation, qui caractérise la mentalité de son pays, Pavel Priajko fait traverser à un jeune homme en marge – un Orphée biélorusse, incapable de vivre et de mourir – une série de situations puisées dans la vie quotidienne ou dérivées des émissions de la chaîne de télévision d’Etat.

 ———————– 

 VENDREDI 15 JUIN : SOIRÉE ZANINA MIRCEVSKA (Macédoine)
À la Fabrique Éphémeride 

 20H – LECTURE- SPECTACLE : La Gorge
Traduit par Maria Béjanovska / Dirigée par Johanne Thibault

S1B_0391 

21H  – REPAS POLONAIS

21H30 – LECTURE- SPECTACLE : Esperanza
Traduit par Maria Béjanovska / Dirigée par Patrick Verschuren
La pièce sera créée en mars 2013 au Tarmac (Paris)
Que se passe-t-il sur ce paquebot ? Tous s’interrogent sur cette énigme : pourquoi un homme aussi vilain avec une femme si belle ? Quel pouvoir détient-il ? Il s’y passe des jalousies et des séductions adultères. Il s’y passe des manipulations diaboliques pour sortir de l’ennui. Parce que la Belle s’ennuie. Et que son mari est un criminel contre l’humanité. Lorsqu’elle s’ennuie, elle révèle son secret, puis se débarrasse de ceux qui ont eu le malheur de l’écouter : cruelle et impassible, la Belle devient alors plus féroce que la bête. On rit en même temps que l’on s’interroge sur la conscience de l’homme, sa soif de pouvoir, sa quête d’inhumanité. Zanina Mircevska signe ici un texte énergique à double tranchant.

 23 H : CONCERT : Flex’Orkestar
Fusion de rumba Catalane et de fanfare traditionnelle Tsigane.

———————– 

 SAMEDI 16 JUIN : DÉAMBULATION – FRÈRES PRESNIAKOV (Russie)
À la Médiathèque d’Evreux

 15H : DÉAMBULATION MUSICALE ET THÉÂTRALE autour des textes de Vladimir et Oleg Presniakov
Dirigée par Olivier Cherki et Elsa Tauveron

Terrorisme
Traduit par Fabrice Gex & Maud Mabillard
S1B_0699
En prenant à contre-courant et dans la dérision une thématique actuelle, la peur sans nom de tous les terrorismes, la pièce décline des scènes à l’humour aigu où se croisent : une femme et son amant cherchant tous les moyens de réanimer leur désir, deux vieilles dames préméditant un assassinat, des sapeurs-pompiers photographiant avec triomphe le lieu de catastrophes, un homme empêché de sortir de ce monde absurde par une grève aérienne… La pièce s’attaque, au moyen de scènes rocambolesques, aux racines du mal, à la violence d’un monde séparé en deux camps : ceux qui terrorisent et ceux qui sont terrorisés.

Avant le deluge
Traduit par Hélène Henry-Safier

Dieu se promène incognito, sous la forme d’un simple employé, dans un supermarché quiS1B_0192 figure le monde où nous vivons. Ce qu’il voit ne lui plaît pas, il a décidé de tout recommencer à zéro et d’envoyer sur terre un nouveau Déluge. Il choisit pour en être le héros un nouveau Noé, Éon, qui lui paraît moins corrompu que les autres hommes.
Éon trouvera dans un paquet de chips Lays un lot gagnant, un yacht qu’il aura mission, tel Noé, de charger d’espèces animales destinées à survivre et à repeupler le monde.

Dans le role de la victime
Traduit par Tania Moguilevskaia & Gilles Morel


S1B_0095
Un jeune homme Valia voit dans un rêve son père décédé qui lui annonce qu’il est mort empoisonné par sa femme et son frère. Avez-vous reconnu le sujet ? Souffrant du syndrome d’Hamlet, Valia travaille à la Police Criminelle, où il incarne le rôle de la victime dans les reconstitutions judiciaires.  Comme dans Hamlet, la pièce est une tragi-comédie sur la vengeance. Nous sommes face à l’impasse morale dans laquelle se retrouve la jeunesse entourée à la télé d’exemples trash, violents, pervers…Un univers kitsch de série policière où se côtoient des Pamela et des inspecteurs idiots, dans un humour au second degré.