Saison 4

Saison 4 : sélection – Royaume-Uni

Enfermées de Rona Munro
Traduit de l’anglais (Ecosse) par Blandine PelissierRona Munro

Une jeune femme de 25 ans rend visite à sa mère qui est en prison depuis 15 ans. C’est la première fois qu’elle vient. La rencontre est d’une tension extrême et se déroule sous les yeux des gardiens. Rien de ce qui se passe là ne correspond à ce que nous
en imaginons. L’auteure, Rona Munro, Écossaise, sait nouer les histoires peu ordinaires. Une femme a tué, elle est en « longue peine ». Le spectateur est prêt à toutes les éventualités : elle est innocente ; elle était en légitime défense ; elle est terriblement perverse ; c’était une bonne épouse et une bonne mère, ou le contraire… Nous
hésitons, au gré des hésitations de sa fille.

Simon la Gadouille de Rob Evans
Une pièce imaginée avec Andrew J. Manley et Gill Robertson
Traduit de l’anglais (Angleterre) par Séverine Magois

rob evansAu retour des vacances de Pâques, l’école compte deux nouveaux élèves : Martin et Simon. Toujours fourrés ensemble, un peu en marge, les deux garçons se lient d’amitié et deviennent vite inséparables. Mais, un jour, Martin se distingue au football et devient le plus populaire de la classe.

Simon, lui, ne connaît pas cette popularité. Il n’a pas d’amis, et Martin se range bien vite à l’avis des autres, tournant lui aussi le dos à Simon. Il faut dire que depuis que Simon est tombé dans la gadoue, Martin a un peu honte. Les deux garçons grandissent et s’oublient… jusqu’à ce qu’un soir, la voiture de Martin s’arrête à un feu et qu’il remarque quelque chose : alors il se souvient. Tendre et cruel, Simon la Gadouille retrace l’histoire d’une amitié brisée entre deux copains d’école qui s’étaient jurés de rester amis pour toujours.

Le monstre du couloir de David Greig
Traduit de l’anglais (Ecosse) par Dominique Hollier

Duck, 16 ans, vit seule avec son père david-greig-2060x1236Duke, atteint d’une sclérose en
plaques et dont les principales activités sont fumer de l’herbe, manger des pizzas et jouer à des jeux sur l’ordinateur. C’est le branle-bas de combat avant l’arrivée de l’assistante sociale, car Duck craint d’être
placée dans un foyer. Tout doit paraître normal.

LoMike Bartlettve, love, love de Mike Bartlett
Traduit de l’anglais (Angleterre) par Blandine Pelissier et Kelly Rivière.

Love, Love, Love raconte l’évolution d’une famille de la fin des années 60
à nos jours. Elle pose la question épineuse : La génération libertaire des
années soixante dix n’est elle pas devenue très égoïste?

ADN de Denis Kelly
Traduit de l’anglais (Angleterre) par Francis Aïqui, Philippe Lemoine
L’Arche Editeur.

ADN retrace l’histoire d’un groupe Dennis Kellyd’adolescents partis en forêt qui torturent violemment un de leurs camarades et le laissent pour mort. Mais l’adolescent ressurgit comme une bête sauvage: il a survécu. Le groupe va alors devoir prendre une décision. Peut-on ôter une vie sans conséquence ? Une pièce d’une tension inouïe, sur la panique, la culpabilité et le non-retour.